L'accordéon est un instrument à vent, de la famille des instruments à anche libre. Il est composé d'un soufflet permettant le déplacement de l'air et de touches ouvrant des clapets, ce qui à pour effet de laisser passer l'air, donc de faire vibrer une anche libre métallique qui produit le son lui-même.
Lyon avec la célèbre firme Cavagnolo, Sarlat avec la fabrique Accordiola et Tulle avec la fabrique Maugein frères, sont trois des villes importantes pour l'accordéon français. La ville de Brive, avec l'usine Dedenis, fut très longtemps le siège de la première industrie de l'accordéon en France.
L'accordéon chromatique
 
est un instrument à vent qui fonctionne par l'actionnement d'un soufflet. Contrairement à l'accordéon diatonique (système bi-sonore), une touche produit la même note en tirant ou en poussant le soufflet (système uni-sonore).
 
Le plus souvent, il est joué dans les groupes de musique traditionnels.
 
La main droite joue généralement la mélodie, mais permet également d'accompagner d'autres instruments solistes. Les claviers MD existent en version à touches piano (tessiture de 25 à 45 notes selon la taille de l'instrument) et en version à touches boutons (tessiture de 36 à 63 notes selon la taille de l'instrument). Les claviers boutons comportent entre 3 et 5 rangées de notes structurées verticalement en tierces mineures et en secondes majeures et mineures dans les deux directions diagonales. Un clavier à 5 rangées facilite la formation des accords grâce à plusieurs doigtés possibles, et permet en plus de transposer dans toutes les tonalités le même doigté formé initialement sur 3 rangées.
 
La main gauche joue l'accompagnement (clavier de Basses Standard) ou une mélodie en contrepoint de la main droite (clavier de Basses chromatiques). Le clavier MG est doté de deux types de claviers (le passage de l'un à l'autre se faisant au moyen d'un mécanisme convertisseur de boutons): le clavier dit de "basses chromatiques", clavier mélodique où une fondamentales et des accords précomposés (figés). Les basses fondamentales ont une tessiture de 12 notes (1 octave) et sont réparties sur 2 ou 3 rangées (toniques, tierces majeures et tierces mineures). Les autres boutons répartis sur 4 ou 3 rangées forment des accords précomposés en pressant une seule touche (accord majeur, mineur, 7e et 7e diminué selon la rangée). Les basses et les accords sont structurés verticalement selon le cycle des quintes en montant (donc de quartes en descendant), et permettent donc de transposer dans toutes les tonalités avec le même doigté. Selon leur taille, les accordéons peuvent comporter 80, 120 ou 140 basses. Une variante notable dans la configuration du clavier MG Basses Standard est la configuration dite "basses belges" se differenciant par rapport au système "Stradella" par: ordre de succession des notes inverse; 3 rangées de basses et 3 rangées d'accords (7 et 7dim sur même rangée); un peu plus d'espace entre les boutons; conférant certains avantages (légers) au point de vue doigté de la main gauche. ("sauts" reduits, plus de doigtés possibles)
 
Les partitions pour accordéon solo comportent deux portées, l'une en clé de sol pour la main droite et l'autre en clé de fa pour la main gauche, et mélange des clefs aux deux claviers dans le cas des "basses chromatiques". Les accords pour la main gauche sont généralement complétés par une transcription chiffrée (Am, D7, etc.) afin de faciliter la lecture. Ils peuvent aussi être écrits sur une seule note dans l'aigu avec pour tout chiffrage la qualité de l'accord (M, m, 7, dim). Les basses sont écrites dans le grave.
HISTORIQUE DE L'ACCORDÉON
 
 
Vers 3000 avant J.C: Apparition du "Cheng", l'un des tout premiers instruments à vent ayant utilisé le principe de l'anche libre.
 
1829 : L'Autrichien: Cyrille DEMIAN et l'Anglais Charles WHEATSTONE déposent, un brevet d'invention concernant un instrument portatif à sons fixes, le premier pour "l'accordion" et le second pour "le concertina".
 
1840 : Brevet de Léon DOUCE pour son "accordéon harmonieux" qui préfère déjà le futur système chromatique. Il y avait des imperfections.
 
1852 : Création de l'accordéon à touches piano par Philippe-Joseph BOUTON.
 
1863 : A Castelfidardo (Italie), Paolo SOPRANI ouvre le première atelier de fabrication d'accordéons.
 
1900 : Invention, par des facteurs italiens de Castelfidardo, de l'accordéon chromatique
 
1903: A Trossigen (Allemagne), les "Etablissements HOHNER" commencent la fabrication d'accordéons diatoniques.
 
1904 : Fondation de la Maison "CAVAGNOLO" à Vercelli (Italie) par Domenico CAVAGNOLO.
 
1913 : Mariage de Charles PEGURI avec la fille de l'Auvergnat Antoine BOUSCATEL. Fin de la rivalité entre la cabrette et l'accordéon.
 
1919 : Naissance, à Tulle, de la marque "MAUGEIN" à l'initiative de Jean MAUGEIN et de ses frères Antoine et Robert.
 
1924 : Création de la société "EXCELSIOR" à New York par S. BARBATTI et PANCOTI.
 
1925 : Premier accordéon chromatique main gauche et main droite par les Frères MAUGEIN.
1950 : Après l'Amérique, "EXCELSIOR" installe d'autres ateliers à Castelfidardo. Quelques années plus tard apparaît l'accordéon électronique.
 
Voilà un bref aperçu de l'évolution de l'accordéon de 3000 avant J.C. à nos jours. Depuis sa naissance, dans toutes les branches de la musique populaire cette instrument tient un rôle très important, dont il reste l'un des interprètes les plus fidèles, son pouvoir à faire naître des vocations musicales dans des milieux où ni le violon ni le clavecin n'auraient pu pénétrer pour des raisons qui tiennent à l'évolution sociale.
L'accordéon possède des qualités propres qui lui ont permis de survivre.
L'accordéon peut rendre les mêmes services que le piano. Instrument de solistes, il peut s'intégrer à l'orchestre, accompagner la voix, avec laquelle il s'associe fort bien.
L'accordéon, lui, n'ayant pas encore eu le privilège de prendre part à l'évolution de l'expression sonore, conserve celui de rapprocher les peuples.
L'accordéon est un instrument complet par lui-même puisqu'il donne la mélodie et l'harmonie.
 



Ecoutez un extrait d'accordéon
AccueilLe GroupeNos prestationsNos TraditionsChaine You TubeActualitésfacebook 
 

Rejoignez nous dès à présent et venez assister aux cours répétitions qui ont lieu tous les vendredi soir de 20h30 à 22h30 à la salle polyvalente de Ronnes St Mary (15220)
 
Pour tous renseignements
 
contactez nous :
courrier@lapastourelle.org
Nos chants
Fondateur du site :" Combelles Rémy "
Nos Costume
Notre Musique